Ousmane Gaoual Diallo tacle Alpha Condé : ‹‹ il a exprimé le souhait de mourir président, on va l’aider ››

Banniere CBG

France – les guinéens ont protesté Samedi sur l’esplanade du Trocardéro dans la ville de Paris pour montrer au président Alpha Condé qu’ils sont contre le changement de la constitution qui lui permettra de briguer un troisième mandat en 2020. 

Présent sur les lieux, le député Ousmane Gaoual Diallo s’est opposé à la main tendue du président Alpha Condé avant de lui dire ses 4 vérités. 

‹‹ Il n’y aura pas de négociations avec Alpha Condé sur aucun sujet. En 10 ans, nous avons montré notre bonne foi autour de la table. Mais le dictateur croit qu’il est malin, parce qu’il se vante de rouler les opposants dans la farine. La prochaine, il n’aura ni farine, ni rouleau ››, a indiqué le patron de la Cellule de communication de l’UFDG devant un parterre d’opposants a Paris.

Poursuivant, ‹‹ il (Alpha Condé Ndlr ) a exprimé le souhait de mourir président, on va l’aider. Mais ça sera avant 2020. Il n’est pas interdit de tuer des présidents. Il n’est pas interdit que des présidents meurent. A la fin de son mandat, le peuple aura toute sa légitimité de se débarrasser d’Alpha Condé et de son système ››.

‹‹ Lorsque vous violez les lois de la République, vous êtes un délinquant, lorsque vous violez la constitution sur le parjure, vous êtes passible de tout ce que le peuple veut vous faire, car le peuple est le seul instrument souverain dans une nation ››, a assuré le parlementaire avant de préciser que ‹‹ Le Soudan vient d’en faire l’expérience, il n’y a pas longtemps. Le Burkina Faso a gouté au bonheur de se libérer ››.

Concernant l’appel des partisans de la nouvelle constitution, Ousmane Gaoual Diallo du sourire aux lèvres prédit qu’ils ‹‹ les militants Ndlr ›› ‹‹ verront la déculottée qu’Alpha Condé va recevoir lorsque le jeudi prochain. Personne ne sera là-bas, parce que les guinéens sont fatigués ››.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir