Guinée : les familles des victimes empêchées d’être en possession de leurs enfants assassinés lors de manifestations à Conakry

Banniere CBG

Un risque trame t-il devant la porte D’Ignace-Deen? En tout cas après le communiqué pris par le département de la santé informant que les corps des victimes seraient indisponibles aujourd’hui, la rentrée principal de la morgue dudit hôpital reste bloquée ce mercredi, par les forces de l’ordre de sécurité.

Ces familles pleurent leurs enfants, elles demandent a se que justice soit faite. Mais fort malheureusement, elles se trouvent empêchées d’être en possession de leurs enfants pour procéder à leur inhumation de ce mercredi 30 octobre 2019.

Trois véhicules de la gendarmerie servent de barricadent et bloquent l’accès à tous les véhicules qui rentrent où sortent de l’hôpital, a constaté oceanguinee.com a travers un de ses reporters.

Pour le moment, il faudra descendre pour continuer l’aventure a pieds ou s’il vous empêche, le mieux est de renoncer tout simplement pour choisir un autre jour.

Nous y reviendrons…

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir