Inhumation des jeunes tués lors des manifestations : les corps sont arrivés à l’hôpital Sino-Guinéen avec tristesse et désolation

Banniere CBG

Ce lundi, 04 novembre 2019, est le jour d’enterrement des 11 jeunes guinéens tués lors des manifestations des 14, 15 et 16 octobre, organisées par le Front National pour la Défense de la constitution (FNDC), pour dire ‹‹ Non a un troisième mandat ››, au président Alpha Condé. Il est 10h et quelques minutes, des corps de ses jeunes tués sont arrivés à l’hôpital Sino-Guinéen. 

 
Ces corps qui quittent a la morgue d’Ignace-Deen où leur autopsie a été faite, sont arrivés dans une tristesse et désolation de leurs parents. les familles éplorées, certains amis, alliés et d’autres pleurent demandant à ce que justice soit faite. Ils sont nombreux à être sur place, ses familles sous choc accusent le président Alpha Condé d’être à la base de leurs tueries lors des manifestations appelées par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC). 
 
Il faut rappeler de passage que ses jeunes seront inhumés après la levée du corps prévues à l’instant même a l’hôpital Sino-Guinée puis seront enterrés pour toujours au cimetière de Bambeto. 
 
Akila Soumah pour océanguinee.com 
Réagir