Affaire de troisième mandat en Guinée : un militant du RPG arc-en-ciel aux États-Unis se démarque de la décision de son parti

Banniere CBG

Si certains hommes ont la peur de perdre leur poste pour dire la vérité sur cette affaire de troisième mandat, un autre militant du RPG arc-en-ciel a lui afficher son opposition à un troisième mandat pour le pensionnaire du palais Sékhoutoureya.

Lyman Diaby, un des responsables du RPG s’est démarqué, il y’a de cela quelques jours. Dans une émission chez nos confrères de ‹‹ star21 ››, le monsieur a la vérité magique a indiqué qu’il est impossible d’avoir un troisième mandat en Guinée.

Selon cet homme qui a osé dire ses vérités a Alpha Condé, le président devait être capable DD répondre à cette question de troisième mandat, avant même que les guinéens ne commencent à se la poser.

‹‹ Ma recommandation, c’est à l’endroit du président de la République, en tant que membre du RPG. Sur une question de troisième mandat, le président devait être capable de la répondre avant que les Guinéens ne se posent la question à savoir est-ce que le président veut un troisième mandat ?.  L’entourage du président devait être capable de digérer ces genres de choses et facilement. Dire au président quand ça fait trois doigts ça ne veut pas dire va pour un troisième mandat. Ça ne veut pas dire changeons la constitution pour vous offrir un troisième mandat, sachant bien qu’un troisième mandat n’est pas possible, ce n’est pas moi qui le dit… On ne peut pas changer la constitution pour offrir un troisième mandat à un président. La charte de la démocratie et de la bonne gouvernance de l’Union Africaine a résolu ce problème depuis 2008, si je ne me trompe. Ne créons pas des circonstances possibles après l’impossible. Il n’est  pas possible d’avoir un troisième mandat en République de Guinée ou ailleurs ››, a-t-il coupé court.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir