Sidya Touré sur la mobilisation d’aujourd’hui : ‹‹ nous n’avons pas besoin d’être achetés pour aller dans la rue ››

Banniere CBG

Après le rond-point de la tannerie, le leader de l’Union des forces Républicaines de Guinée sur l’esplanade du stade de 28 septembre a demandé une minute de silence pour rendre hommage aux 11 jeunes tués lors des récentes manifestations du FNDC et d’autres tués le lundi dernier.

L’ancien haut représentant du président Alpha Condé devant un parterre de partisans du FNDC a affirmé que : ‹‹ le cri de cœur de tous les jeunes guinéens qui ont soif d’avoir un avenir plein d’espoir, dans lequel ils peuvent devenir quelqu’un dans ce pays ››.

Concernant la marche funèbre du lundi qui a été réprimée, selon lui, dans le sang par les forces de sécurité, Sidya Touré ajoute que ‹‹ Nous n’avons pas pu honorer le lundi, parce que nous avons été victime d’une agression sauvage. J’aimerais rendre hommage à ces 11 jeunes gens qui sont morts en martyr pour la cause que nous défendons ››, a indiqué le patron de l’UFR.

‹‹ nous sommes sortis une deuxième fois pour donner la preuve que nous n’avons pas besoin d’être achetés pour aller dans la rue. Nous sommes sortis pour montrer que nous n’avons besoin qu’on nous réquisitionne. On n’a pas besoin de donner de l’argent aux chefs de quartier, ni pour se mettre aux carrefours pour distribuer l’argent ››, a assuré Sidya Touré.

‹‹ Nous avons dit aux guinéens de sortir pour montrer que nous sommes complètement opposés à un troisième mandat d’Alpha Condé. La marée humaine qui a déferlé dans la rue est une preuve éloquente du rejet du projet de nouvelle constitution. Nous sommes fiers de ce nous venons de réaliser. Nous n’accepterons pas qu’une dictature s’impose dans notre pays ››, réaffirme Sidya Touré sur l’esplanade du Stade du 28 septembre.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir