Guinée/Convocation du corps électoral : EtienneSoropogui dénonce une violation de la loi

Banniere CBG

La convocation du corps électoral à travers un décret du présidentiel pour le 16  février 2020, fait de vives réactions dans la presse.

Pour Etienne Soropogui comme pours d’autresleaders d’opinion, il ya une violation de la loi. Pire, c’est une manœuvre pour détourner l’opinion.

« Le décret de convocation du corps électoral qui a été pris hier est illégal parce qu’il contredit le code électoral notamment en son article 62 qui dispose que le corps électoral est convoqué par décret 70 jours avant la date du scrutin pour les élections législatives. Nous pensons que ce décret doit être rapporté parce qu’il trahi une disposition d’une loi organique », a fustigé Étienne Soropogui, ancien commissaire à la CENI et leader du mouvement  ‘‘nos valeurs communes’’, ajoutant  chez nos confrères de mosaiqueguinee.com : « « Si la validation interne a été consensuelle, ce calendrier n’a pas été présenté aux acteurs pour que les choix techniques qui y ont été opérés puissent bénéficier de l’adhésion de la classe politique. Parce qu’effectivement, nous voulons nous assurer que les recommandations de l’audit du fichier électoral ont été prises en compte dans leur intégralité dans ce chronogramme. Nous n’accepterons pas les 25 jours d’enrôlement. Cela doit être clair ».

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir