Sortie de Kassory à Labé : Dembo Sylla trouve la lâcheté et la perversité de l’homme

Banniere CBG

Kassory lors d’une visite devant les chefs religieux de la ville de Karamô Alpha Mo Labé, avait dit que ‘les autopsies effectuées sur les onze premiers cadavres indiquent deux choses sérieuses. Tous les onze sont morts en dehors du périmètre des manifestations.’ 

Dans la même logique, le locataire du palais de la colombe qui avait échappé à la colère des jeunes de Labé déclarait que : ‹‹ les victimes des violences meurtrières sont issues d’une même communauté. Ça crée le sentiment légitime ou illégitime qu’il y a stigmatisation et une ethnique qui est visée ››.

Réagissant face aux propos du premier ministre, Dembo Sylla, vice-président du parti UDG a riposté pour dire que cette sortie du principal concerné est juste et simple de la lâcheté.

‹‹ Quand Kassory Fofana dit à Labé que les assassinats dans la commune de Ratoma donnent le sentiment que c’est une communauté qui est visée, c’est une déclaration de lâcheté et de perversité ››, flingue fort Dembo Sylla.

‹‹ Monsieur le Premier ministre, c’est une réalité, ce sont des jeunes peuls qui sont assassinés. Ils sont maintenant 125 tués. Votre gouvernement n’a jamais présenté ses regrets et condoléances officiels ou informels ››, a ajouté l’honorable Dembo Sylla, chez nos confrères tout en confirmant que ‹‹ les tueries se font hors des zones de manifestations ››

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir