Guinée : le FNDC annonce une autre marche le mardi 03 décembre à Conakry

Banniere CBG

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a gagné, mardi 26 Novembre 2019, le pari de déverser une marée rouge du rond-point de la Tannerie a l’esplanade du Stade 28 Septembre, commune de Dixinn. 

Au nom du Front, le coordinateur par intérim du FNDC satisfait de la grandiose mobilisation des partisans, a déclaré que le président ‹‹ Alpha Condé a peur. Il est fatigué, il ne se retrouve plus. Depuis la première marche du FNDC, il est paniqué. Pour nous contrer, il est allé à Nzérékoré, le FNDC lui a montré qu’il n’est pas écouté ››.

Selon principal meneur dudit Front, ‹‹ Nzérékoré a accueilli le président de la République, mais pas à cause son projet funeste de troisième mandat. Il est allé à Kankan. L’antenne régionale du FNDC a écrit combien de fois à la mairie pour montrer à la face du monde que les Kankanais ne sont pas pour le projet de 3e mandat ? ››

Par ailleurs, dans les mêmes propos, il accuse le chef d’État d’avoir instruit le préfet de la localité, Aziz Diop pour empêcher la tenue des manifestations dans sa localité. ‹‹ Il lui a dit que la démocratie n’a pas sa place à Kankan. Qu’il accepte que le FNDC manifeste partout, mais pas à Kankan, parce qu’il a peur ››, a assuré Oumar Sylla.

Oumar Sylla annonce tout de même que ‹‹ nous allons continuer les manifestations jusqu’à la libération immédiate de tous les camarades détenus, le renoncement par M. Alpha Condé au projet de 3e mandat et la justice pour toutes les victimes des exactions des forces de défense et de sécurité ››.

‹‹ Et pour montrer qu’on reste droits dans nos bottes, nous projetons une grandiose manifestation, le mardi 3 décembre, qui partira du rond-point de l’aéroport au stade de la mission de Kaloum ››, a de nouveau annoncé Oumar Sylla, sous les acclamations des pourfendeurs de la constitution.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir