Sidya Touré révolté contre l’adresse d’Alpha Condé ‹‹ c’est l’heure de l’affrontement ››

Banniere CBG

L’ancien haut représentant du chef de l’État révolté pour sortir dans l’absolutisme d’Alpha Condé, assure que que la marche du 26 Décembre contre la nouvelle constitution en Guinée, sera la dernière marche du FNDC ( Front national pour la défense de la constitution ). Cet opposant, Sidya Touré indique que l’officialisation du projet d’une nouvelle constitution en Guinée est une gifle contre le peuple.

Par ailleurs, le leader de l’UFR invite ses militants et sympathisants et l’ensemble de tous les guinéens a sortir dans les rues de Conakry le jeudi 26 Décembre 2020 pour afficher leur opposition au projet de nouvelle constitution.

‹‹ Le FNDC a décidé de marcher le jeudi prochain. On va marcher pacifiquement pour la dernière fois. Nous devons sortir massivement pour démontrer que plus de la majorité se trouve du côté du FNDC. A partir du mois du janvier, nous allons donner des instructions pour que notre pays s’engage frontalement contre l’idée de modification ou de changement de la constitution et de troisième mandat pour d’Alpha Condé ››, a affirmé Sidya Touré.

Pour cet homme politique, ‹‹ l’annonce de la nouvelle constitution par le président est une gifle contre le peuple de Guinée. C’est de la provocation. C’est l’heure de l’affrontement. Alpha Condé a été le premier à parler d’affrontement. Il est allé au siège du RPG pour annoncer que ce sera un affrontement ››, a-t-il dit dans une langue régionale, Soussou.

Engagé de prêt pour barrer la route a Alpha Condé, Sidya Touré invite le peuple de Guinée a se mobiliser en masse pour faire partir Alpha Condé du pouvoir. ‹‹ Il ne suffit pas de scander des slogans, il faut que tout le monde sorte parce qu’il s’agit de notre avenir et celui de la Guinée. Alpha Condé n’a rien fait pendant 10 ans, on ne va pas encore accepter qu’il nous dirige encore ››, a assuré Sidya.

‹‹ Il faut que tout le monde sorte massivement le 26 décembre pour montrer à la communauté internationale que la majorité des guinéens est opposée à l’idée d’un changement de constitution et d’un troisième mandat. Il faut qu’Alpha Condé parte en 2020 ››, ajoute Sidya.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir