Guinée : Aboubacar Soumah n’exclut pas une grève dés la reprise des cours s’il n’obtient pas gain de cause

Banniere CBG

Le SLECG d’Aboubacar Soumah est prêt à déclencher une grève générale et illimitée si, le gouvernement ne donne pas sa réponse sur leur revendication. Selon nos informations, le Syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée, (SLECG) déclenchera une grège générale après les congés de Noël dans le système éducatif guinéen.

Joint au téléphone par un de nos reporters, le détenteur de la grève des enseignants, Aboubacar Soumah dit avoir pris acte de décision de la base. Par ailleurs, il indique qu’il a déposé une correspondance auprès de l’inspecteur général du travail dans laquelle, il lui a fait part de la décision des enseignants.

« Nous avons déjà déposé la correspondance auprès de l’inspecteur général du travail dans laquelle nous avons signalé l’aspiration des enseignants d’aller, dès la reprise des cours à une grève générale et illimitée, si jamais nous n’obtenons pas les huit millions comme salaire de base. Donc nous attendons sa réponse.  Mais nous tenons à ce que le gouvernement nous fasse une proposition concrète sur les huit millions que nous réclamons », a fait savoir Aboubacar Soumah.

Pour éloigné le Système éducatif guinéen d’une nouvelle grève, le secrétaire général du SLECG invite le gouvernement d’Alpha Condé a éviter que la Guinée sombre dans une nouvelle crise. C’est pourquoi, « Un enseignants démotivé ne peut dispenser efficacement les cours dans une classe ».

Il faut rappeler de passage, que le gouvernement jusque là ne réagit pas face à cette nouvelle demande du SLECG. Mais, il invite tout de même le Syndicat a revenir dans le bon sens des recensements. Chose déjà que les enseignants engagés comme un seul homme, refusent et demandent au Secrétaire général de déclencher une grève générale et illimitée pour obtenir les 8 millions avec un slogan : ‹‹ 8 millions où rien ››

À suivre…

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir