La CAN 2021 au Cameroun aura lieu du 9 janvier au 6 février

Banniere CBG

La prochaine phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021) aura  finalement lieu au Cameroun du 9 janvier au 6 février plutôt qu’en juin-juillet. Les autorités camerounaises et la Confédération africaine de football (CAF) se sont mis d’accord sur un changement de dates, ce 15 janvier 2020 à Yaoundé, officiellement en raison de la saison des pluies dans cette région du continent.

Retour à la case départ. Sauf grande surprise, la CAN va se disputer à nouveau lors de sa période de prédilection, en janvier/février, dès 2021, après une Coupe d’Afrique des nations organisée pour la première fois en juin-juillet, en 2019 en Égypte, ont annoncé la Confédération africaine de football (CAF) et les autorités camerounaises, ce 15 janvier 2020.

Ce changement doit encore être validé lors de la prochaine réunion du Comité exécutif de la CAF, qui devrait avoir lieu le 6 février, en marge de la Coupe d’Afrique de futsal (28 janvier au 7 février à Laayoune).

Les conditions climatiques mises en avant

Officiellement, ce choix a été effectué « à la demande de la partie camerounaise » (dixit un communiqué de la CAF) et il serait dicté par les conditions météorologiques qui prévalent « en été » au Cameroun. En introduction d’une réunion conjointe, ce mercredi, le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep) a en tout cas sous-entendu que la période était peu propice pour jouer au football. « Sur toute l’étendue du territoire, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, […] la période de juin à septembre – je parle sous le contrôle du directeur de la météorologie […] – correspond à la grande saison des pluies, a souligné le Professeur Narcisse Mouelle Kombi. À Douala, par exemple, durant cette période, il pleut quotidiennement ».

Cette décision pourrait également être reconduite pour les CAN 2023 (Côte d’Ivoire) et CAN 2025 (Guinée), dans la mesure où c’est également la saison des pluies dans une bonne partie de l’Afrique de l’Ouest, à cette période de l’année. Mais il n’a pas été question des deux phases finales suivantes, à Yaoundé.

Alpha Oumar Fogo Balde pour oceanguinee.com

source: rfi.fr

Réagir