Grèce: Ekaterini Sakellaropoulou devient la première présidente de la République

Banniere CBG

En Grèce, ce mercredi, le Parlement a confirmé la nomination d’une femme au poste de président de la République. À 63 ans, Ekaterini Sakellaropoulou, qui dirigeait depuis 2018 le Conseil d’État grec, est devenue la première présidente de l’histoire de la République hellénique.

En Grèce, c’est le Premier ministre, en l’occurrence Kyriakos Mitsotakis, qui propose une nomination pour le poste de président, charge ensuite aux députés grecs de valider ce choix. C’est à l’occasion d’une intervention télévisée, mi-janvier, que le Premier ministre grec a indiqué le nom d’Ekaterini Sakellaropoulou, comme candidate à cette fonction, avant tout honorifique.

Dans l’absolu, il aurait pu proposer la reconduction du président sortant, à savoir Prokopis Pavlopoulos, élu en 2015 et dont l’actuel mandat s’achève en mars. Les deux hommes sont en effet issus du même parti conservateur Nouvelle démocratie dont les élus sont majoritaires au Parlement. L’obtention des deux tiers des voix, nécessaire à valider une telle proposition, n’aurait a priori pas posé de problèmes.

La tradition, en Grèce, ces dernières années, est plutôt de nommer un président d’un parti politique différent de celui du Premier ministre, dans une logique d’ouverture, afin notamment d’afficher une image d’unité au sommet de l’État.

Abdoulaye Fogo Balde pour oceanguinee.com

source: rfi.fr

Réagir