Violences en Moyenne Guinée: « le piège était d’attaquer les non peulhs au Foutah, pour que dans les autres régions, la même chose puisse se passer » président Alpha Conde

Banniere CBG

Les raisons des tensions politiques que le Fouta a connu et sous lesquels il se trouve encore semblent être connus d’après le président de la république.

Plus de trois semaines que des vives tensions sont enregistrées dans plusieurs préfectures du Fouta Djallon, appelé autrement la Moyenne Guinée.

Dans son intervention ce mercredi 29 Janvier à l’occasion de l’inauguration du siège national de l’Agence Nationale d’Inclusion Économique ( l’ANIES) au Cameroun (Conakry), le président de la république a confié que les vives tensions survenues récemment en Moyenne Guinée sont une piège  : « le piège était d’attaquer les non peulhs au Foutah, pour que dans les autres régions, la même chose puisse se passer ».

Cela avant de préciser son intention d’envoyer une mission dans le Fouta pour dit-il une médiation afin que les choses aillent de mieux en mieux et que la confiance se restaure

« Le Foutah est un pays d’accueil, quand vous vous y rendez, on vous dit bienvenu. Mais quand on prend des jeunes drogués, on les envoie, évidemment,  ça donne une image qui n’a rien à voir avec nos communautés. Nous avons expliqué aux communautés de ne pas tombez pas dans le piège des gens qui n’aiment pas la Guinée. Nous allons envoyer une délégation. Le piège était d’attaquer les non peulh au Foutah, pour que dans les autres régions, la même chose puisse se passer », a-t-il dit.

Maintenant qu’il est su par le président de la République que cette barbarie n’était qu’un piège, saurions nous qui sont les auteurs de ce piège destructeur qui a mit mal tout le pays ?

Abdoulaye Fogo Balde pour oceanguinee.com

Réagir