Réplique d’Aboubacar Soumah : ‹‹ si c’est un seul franc qui est défalqué, cette autorité la crachera ce franc-là ››

Banniere CBG

Depuis quelques heures a chaude, des informations circulaient de partout sur le gel de salaires des enseignants grévistes sur les réseau sociaux.

Réagissant a cette information, le principal détenteur de la grève dans le système éducatif guinéen n’a pas tardé à démentir. De la même annonce, il indique que les salaires ont été transférés au niveau des structures centrales et déconcentrées de l’administration scolaire.

« Je constate que le salaire n’est pas gelé, puisque sur le bulletin de paye, la nullité n’est pas exprimée. Cela veut dire que le salaire est seulement déviré et transféré au niveau des structures centrales et  déconcentrées de l’administration scolaire, c’est-à-dire au niveau des DPE et DCE. Donc soyons très vigilant nos salaires ne sont pas gelés… », a invité l’ouragan des enseignants.

Si les salaires sont gelés comme l’apprennent déjà certains enseignants, le Syndicat n’exclut pas d’en découdre avec tout responsable qui se permettra de détourner le salaire d’un enseignant.

« Si un DPE, un DC, un chargé des affaires financières à quelque niveau que ce soit, au niveau de l’administration scolaire, se hasarde à détourner le salaire d’un enseignant, quel que soit le nombre de mois qui sera gelé, cette autorité va répondre devant les enseignants. Même si c’est un seul franc qui est défalqué dans  le salaire d’un enseignant, cette autorité-là crachera ce franc-là », a lancé le général du SLECG avec sa fâcheuse détermination.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir