Guinée : les enseignants appelés le mercredi à sortir dans la rue s’ils ne sont pas appelés

Banniere CBG

Le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a montré toute sa colère en marge d’une Assemblée extraordinaire à son siège, ce Samedi 22 février 2020.

Devant un parterre d’enseignants, le principal meneur de la grève des enseignants a prévenu que s’ils les ‹‹ enseignants Ndlr ›› ne sont pas appelés à la table De négociations d’ici le mardi prochain, ils descendront dans la rue.

 ‹‹ La phase actuelle de notre combat est très critique. Si on n’est pas appelé le mardi  pour des négociations, le mercredi nous allons convoquer une réunion pour descendre dans la rue. Nous allons descendre dans la rue  en invitant les élèves et les parents d’élèves. Il faut qu’on agisse  avant le 1er mars », a donné Aboubacar Soumah comme consignes.

Depuis quelques semaines en Guinée, le système éducatif guinéen est paralysé. Dans cette autre problématique, le gouvernement et SLECG peinent à trouver Dr solution pour sortir le système guinéen de l’ornière. D’ailleurs, le syndicaliste appelle les enseignants a être fin prêts pour prendre leur destin en main.

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir