Le roi du soukous, le Congolais Aurlus Mabélé emporté par le Covid-19

Banniere CBG
Par Alas Toure

Ce n’est pas que le monde de la musique africaine qui est en deuil, mais le peuple du continent dans son ensemble, surtout de l’Afrique noir. Le roi Aurlus, roi du soukous, est décédé du coronavirus. Sa fille, Liza Monet, l’a annoncé, ce jeudi 19 mars, en fin de journée, sur ses comptes Facebook et Instagram.

A rappeler qu’Aurlus Mabele a séjourné en Guinée dans les années 1990 en compagnie de certains artistes congolais, telles que Makmaker, Zitanynel, Yondo sister et …

Le soukous est orphelin

Le coronavirus fait des victimes chaque jour… Aurlus Mabélé, chanteur congolais apprécié des Antillais et Guyanais pour sa musique, le soukous, s’est éteint, en région parisienne, des suites du coronavirus.
De son vrai nom Aurélien Miatsonama, Mabélé était pour les Congolais une vraie légende. Le soukous qu’il a créé, musique entraînante qui a connu un vif succès, dans les années 80-90, avec son groupe Loketo, chez nous, lui aura permis de silloner l’Europe et une partie de l’Afrique. En 25 années de carrières, il a vendu plus de 10 millions de disques. Ses titres « Loketo« , « Femme ivoirienne« , « Vacances aux Antilles« , restent dans les mémoires.

Victime d’un AVC, il y a quelques années, il en gardait des séquelles, selon les médias africains. Affaibli, il aura été l’une des victimes du coronavirus. Il avait 67 ans.

Pour oceanguinee.com

 

Réagir