Manifestation de résistance : l’armée appelée au renfort à Sonfonia

Banniere CBG

Face à la résistance des jeunes manifestants qui ont répondu à l’appel à manifester du Front opposé à la nouvelle constitution, pour empêcher ce qu’ils qualifient de ‹‹ mascarade électorale ››, Sonfonia était sous contrôle par des jeunes qui régnaient en maître absolue. Quelques après l’impuissance des agents de maintien d’ordre, c’est l’armée qui utilise maintenant le terrain pour dispersée les manifestants dans cette zone réputée de l’opposition.

Avant la venue de ses muettes, des affrontements ont éclaté a Manguébougni, dans sonfonia, commune de Ratoma.

24h avant les élections couplées, des jeunes titillés contre ce projet de nouvelle constitution qui permettrait à Alpha Condé de briguer un troisième mandat sont allés à l’affrontement avec les forces de l’ordre. Dans cette peine, la présence d’une dizaine de pickups a été constaté comme renfort.

A voir cette prise de terrain, l’axe Sonfonia-Cimenterie est sous haute surveillance avec la présence des hommes en casque, et des bérets rouges, accompagnés par des pickups de la gendarmerie.

La zone sous contrôle, des manifestants dispersés, se retrouvent maintenant dans les couloirs même si les coups de feu s’entendent moins. Désormais, on peut même le dire sans craindre que c’est l’armée qui gère cette zone.

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir