Double scrutin en Guinée : Tués par balles, les corps des victimes rejeté par des responsables des hôpitaux à Conakry

Banniere CBG
Par Aissata Keita

Nous venons de l’apprendre, les corps de certaines victimes par balles du double scrutin sont refusés dans des hôpitaux à conakry.

A en croire aux proches de feu madame Issa Yero Bah, tuée par balle à la cimenterie (Ansoumanya), l’admission de son corps à la morgue de CHU-Ignace Deen a été catégoriquement refusé.

Le témoignage d’un des frères de feu Issa Yero Bah :

« Elle a été  tuée à côté de sa cour alors qu’elle surveillait son domicile parce que son mari était en voyage à Dalaba. Elle a un garçon âgé d’un an et quelque et une fille de 7 ans. Ils ont rejeté  son corps à la morgue D’Ignace Deen. Ce matin, quand nous avons appelé la morgue, on nous dit qu’ils ont reçu des instructions de ne pas le  recevoir »

Pour Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, et membre clefs du FNDC, cet acte qu’il qualifie de cynisme ne peut-être que sous les ordres du pourvoir d’Alpha Conde. « Sur injonction du pouvoir, les morgues des hôpitaux publics rejettent systématiquement les corps des victimes de la répression policière du 22 mars, pour dissimuler les preuves et nier les crimes. Quel cynisme ! » accuse Cellou Dalein Diallo.

A préciser que sur les 10 morts au compte de la journée d’hier, le pouvoir de Conakry n’a reconnu 4 qui seraient morts dans des conditions contraire de à la version du FNDC.

Nous y reviendrons

pour oceanguinee.com

Réagir