Pour la première fois, plus de la moitié de la population américaine ne travaille pas

Banniere CBG

Le rapport sur l’emploi publié aujourd’hui était, comme prévu et comme nous l’avons déjà dit, absolument horrible, même si, comme le souligne la Bank of America (BofA), il y a un point positif sur lequel Larry Kudlow s’est rapidement accroché : avec 72 % des emplois perdus qui se traduisent par des licenciements temporaires, les travailleurs devraient pouvoir être réembauchés plus facilement au fur et à mesure de la réouverture de l’économie. Cependant, plus la pandémie se prolonge, plus ce qui était temporaire a de chances de devenir permanent, et même les cas de référence montrent que le chômage ne reviendra à la normale qu’en 2022 ou plus tard, comme nous l’avons souligné dans un précédent article.

En contrepartie de cette « bonne nouvelle », il y a cependant un aspect particulièrement effrayant du rapport sur l’emploi d’aujourd’hui qui n’a pas reçu suffisamment d’attention, à savoir que, comme l’écrit la BofA, le ratio emploi/population a plongé à un niveau historiquement bas, avec seulement 51,3 % de la population qui travaille. Inversement, cela signifie qu’en avril, 49 % de la population américaine ne travaillait pas.

Pour rappel, le Bureau of Labor Statistics (BLS) a déclaré que si les travailleurs inscrits comme ayant un emploi mais absents du travail pour « d’autres raisons » avaient été classés comme chômeurs temporaires, le taux de chômage global aurait été supérieur de près de 5 points de pourcentage à celui déclaré, ce qui signifie que le taux de chômage réel est actuellement de 20 %.

Le conseiller économique de la Maison Blanche Kevin Hassett a jeté les bases pour choquer la population américaine face à cette réalité dévastatrice, lorsqu’il a déclaré dans une interview à CNN que le rapport sur l’emploi du mois prochain « devrait se situer autour de 20% », ajoutant que les U-6, ou le taux de sous-emploi, atteindra probablement environ 25% dans le prochain rapport.

Cela signifie que le ratio emploi/population est également sous-estimé d’environ 4 à 5 %, et qu’à l’heure actuelle (nous aurons les données sur l’emploi du mois de mai dans un mois), le ratio emploi/population est inférieur à 50 %, ce qui indique que pour la première fois dans l’histoire, plus de la moitié de la population américaine est au chômage !

Ce qui est une excellente nouvelle pour les actions : pensez à tous ces gens qui n’ont rien de mieux à faire que d’acheter à la p*tain de baisse toute la journée avec toute la monnaie hélicoptère que la Fed va leur verser pour les années à venir.

Aube Digitale

pour oceanguinee.com

Réagir