« Il est hors de question de laisser le FNDC faire des manifestations au moment où nous sommes en état d’urgence ». Albert Damantang, Ministre de la sécurité et de la protection civile

Banniere CBG

Que se passera-t-il ? Pendant que le president de l’UFR demande aux Guinéens de continuer à ressister face à Alpha Condé, le ministre de la sécurité et de la protection civile promet et rassure d’étouffer toute protestation en cette période de crise sanitaire dans un ton aussi ferme et claire.

 » Vu  la puissance de la contamination du Covid-19 et l’état d’urgence sanitaire qui a été mis en place, certaines déclarations nous ont paru raisonnables. Nous ne pensions pas que le FNDC allait décider de reprendre ses manifestations. Il est hors de ‘uestion de laisser le FNDC faire des manifestations au moment où nous sommes en état d’urgence » indique le ministre Damantang. 

Pour lui,  la préoccupation de tous les guinéens devrait être en ce moment, comment  bouter le Covid-19 hors de nos frontières.

Et de rajouté, après  » Après l’échec de leurs stratégies mises en place pour empêcher le référendum et les législatives, ils souhaitent entamer une autre phase de mise en danger la vie de la République« .

D’après lui, le FNDC, en tant qu’organisme qui se veut ‘’défenseur des citoyens et de la République, devrait participer à l’effort national qui est en train d’être mené pour bouter la pandémie loin de nous. Malheureusement, nous constatons tout à faire le contraire. Et pour nous, il n’est pas question de se laisser faire’’.

Les responsables du FNDC enttendrons-t-ils les menaces du ministre de la sécurité pour sursseoire à leur volonté de manifester les jours à venir comme ils ont promits ?

Attendons de voir…

 

Alas Toure pour oceanguinee.com

Réagir