500 médecins écrivent à Trump pour avertir que le confinement provoquera plus de morts

Banniere CBG

Plus de 500 médecins ont ajouté leurs noms à une lettre adressée au président Trump l’exhortant à mettre fin à la quarantaine, avertissant qu’elle causera plus de décès que le coronavirus lui-même.

Dans la lettre, envoyée la semaine dernière, les médecins ont décrit le confinement comme un « incident faisant un grand nombre de victimes ».

« Nous sommes alarmés par ce qui semble être un manque de considération pour la santé future de nos patients. Les effets sur la santé en aval de la détérioration d’un niveau sont massivement sous-estimés et sous-signalés. C’est une erreur d’un ordre de grandeur », déclare-t-elle.

 

« Chez les jeunes, on parlera d’instabilité financière, de chômage, de désespoir, de toxicomanie, de grossesses non désirées, de pauvreté et d’abus », ajoute la lettre.

Elle note que « les appels à la ligne d’assistance téléphonique SOS Suicide ont augmenté de 600% », tandis que les ventes d’alcool ont augmenté de 300% à 600%.

« Parce que le mal est diffus, il y a ceux qui soutiennent qu’il n’existe pas. Nous, les soussignés, savons qu’il en est autrement », conclut la lettre.

Alors que les mondialistes ont insisté sur la nécessité de poursuivre les mesures de confinement, les experts médicaux et économiques de plusieurs pays avertissent que les pertes en vies humaines seront bien plus importantes que celles causées directement par le virus lui-même, si les mesures de confinement ne sont pas supprimées.

Une étude du ministère allemand de l’intérieur, qui a fait l’objet d’une fuite, a révélé que l’impact du confinement du pays pourrait finir par tuer plus de gens que le coronavirus, car les victimes d’autres maladies graves ne reçoivent pas de traitement.

Une analyse du Guardian a révélé qu’il y a eu des milliers de décès supplémentaires de personnes à domicile au Royaume-Uni en raison du confinement.

Le professeur Richard Sullivan a également averti qu’il y aura plus de décès par cancer au Royaume-Uni que le nombre total de décès par coronavirus en raison de la restriction de l’accès des personnes aux dépistages et aux traitements résultant du verrouillage. Aux États-Unis, les médecins lancent les mêmes avertissements concernant le dépistage du cancer.

Les commentaires de M. Sullivan ont été repris par Peter Nilsson, professeur de médecine interne et d’épidémiologie à l’université de Lund, qui a déclaré : « Il est tellement important de comprendre que les décès dus au COVID-19 seront bien moins nombreux que les décès causés par le verrouillage de la société lorsque l’économie sera ruinée ».

En outre, de nouveaux chiffres de l’Office des statistiques nationales du Royaume-Uni montrent que le nombre de décès dus à la grippe et à la pneumonie est trois fois plus élevé que le nombre total de décès dus aux coronavirus cette année.

Un consortium d’analystes de données en Afrique du Sud affirme que les conséquences économiques du verrouillage du pays entraîneront 29 fois plus de décès que le coronavirus lui-même.

Des experts ont également averti que le confinement entraînera 1,5 million de décès dus à des infections à la tuberculose non traitées.

par Aube Digitale

pour oceanguinee.com

Réagir