Coup de tonnerre : le SLECG suspend ses activités au sein de l’USTG

Banniere CBG

Plus rien ne va entre le syndicat des enseignants et sa maison mère, USTG union syndicale des travailleurs de Guinée. Même a l’entendre parler, une frustration saigne au SLECG.

Chez nos confrères de nostalgie dans l’émission face à l’info, c’est Anmara Mansa Doumbouya qui a fait l’annonce avec un ton décisif. A voir cela, pouvons nous dire qu’un doute plane sur l’USTG dans la non assistance du combat que mène le SLECG ?

« Nous suspendons toutes nos activités au sein de l’USTG en attendant de consulter notre base. Car dans notre combat aucun membre affilié à la centrale syndicale mère nous a accompagné. D’ailleurs un mouvement syndical c’est sa base, si on n’a pas de base on ne peut pas commander ››, se lamente le syndicat. 

Alors que les menaces d’Abdoulaye Sow faisaient des tours sans solution malgré la confiance portée par les enseignants, Anmara Mansa Doumbouya de fort ne rejette pas si toute fois la base décide de pied ferme sa décision de quitter définitivement le camp Sow, le SLECG quittera pour de bon. 

‹‹ L’acte du dégèle de nos salaires a été fait et tenu actuellement par le secrétaire général Aboubacar Soumah. On suspend tout pour consulter notre base afin de savoir sur quel pied danser. Aller ailleurs, revenir ou créer finalement notre propre centrale, tout dépendra du contact qu’on aura avec nos mandants », a expliqué Anmara Mansa Doumbouya.

Pour approfondir nos recherches, une fois de plus le SLECG d’Aboubacar Soumah qui doute de la croyance de ses pairs, pourrait bel et bien tourner la page de l’USTG. D’ailleurs, rien n’empêchera le SLECG de le faire parce que notre source révèle a nouveau que l’USTG est en manque de crédibilité et qu’à l’interne, ils ne sont que les amis du gouvernement dans le mensonge, nous apprend notre source.

Abdoubacar Soumah avec une décision ferme et l’esprit des enseignants une fois déçus de plus, peuvent dire au-revoir a l’USTG sans arrière pensée. Pour preuve, revenons sur le cas de Roméo et Oumar Tounkara.

Nous y reviendrons..

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir