Ce silence consternant des dirigeants africains pendant que la planète entière s’émeut et dénonce un énième crime raciste aux usa, est plus qu’une insulte

Banniere CBG

Alors que la planète entière s’émeut et dénonce  un énième crime raciste contre un Noir aux États-Unis,  sous les tropiques, cette tragédie n’a pas l’air d’émouvoir nos présidents africains, pendant que certains d’eux se reclament être des Mandelas. 

Tranquilles dans leurs somptueux palais, certains avaient été si promptes à être des Charlie, à aller manifester à Paris, il y a quelques années lors des attentats du journal français Charlie Hebdo (et pourquoi pas ?) Seulement dans leurs pays, quand des  centaines, voire des milliers de leurs compatriotes sont massacrés gratuitement par des terroristes ou autres fous de Dieu, ça n’a pas l’air de les émouvoir.  L’injure grossière du Pr. Jean-Paul Mira est passée inaperçue d’eux.  On n’a entendu aucun message fort d’un dirigeant africain. Puis est venu l’épisode des Africains de Chine qui furent humiliés et expulsés de leurs appartements et hôtels dans des conditions indignes et inimaginables.

Le clou de tous ces comportements derrière lesquels se cache toujours un racisme plus ou moins prononcé, c’est l’assassinat de l’Afro-américain de 46 ans, George Floyd, le 25 mai dernier, à Minneapolis. Là encore, nos dirigeants excepté celui de Ghana et celui du Niger avec biensûre des manières pas assez suffisantes, ont manqué au rende-vous de l’histoire.

Nous aurions pensé qu’ils allaient s’indigné au moins face à toutes ces bêtises, très malheureusemnt, ils n’ont pas su être à nouveau là ou la dignité les attendait.

Pourquoi nous n’avons entendu aucun mot surtout du président Guinéen qui se reclame être notre respectueux et digne Mandela ? Opposant historique dans son pays, auteur du livre  » l’Africain engagé« , sait-il que Mandela n’allait pas se taire, et très certainement n’allait pas se limité seulement à des mots ! Je suis bien conscient que je parle du pays de feu Président Ahmed Sekou Touré.

Pourquoi nous n’avons entendu le bouillant nouveau président de Guinée Bissau, pays de Cabral ?

Les peuples africains sont deçus de leurs dirigeants. Nous sommes plus que deçus.

Un africain deçus.

Aissata keita pour oceanguinee.com

Réagir