Abdoulaye Sow se déchaîne contre Aboubacar Soumah : ‹‹ il est malade, il faut le soigner il à la grevid19 ››

Banniere CBG

La sortie du camarade Aboubacar Soumah met Abdoulaye Sow dans le dégoût. Après s’être retirer de l’USTG, le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée n’a pas laisser le feu s’éteindre.

Face à la réponse de berger a la bergère, Abdoulaye Sow est revenu à la charge pour rejeter toutes les accusations de son parrain du Genève portées contre sa personne.

Sauf que l’homme n’arrête pas de se moquer de son parrain. Pour lui, Aboubacar Soumah est frustré.

« Aboubacar Soumah est frustré parce qu’il a entraîné les enseignants dans une grève qui s’enlisait alors qu’il n’a pas pu leur permettre, malgré la Covid-19 et le mois de Ramadan de récupérer leurs salaires. C’est la centrale qui a pu le faire et cela l’a frustré et l’a amené à dénier a être ingrat vis-à-vis des actions de l’USTG. C’est l’USTG qui a été le moteur de tous les acquis du SLECG. Lui il n’a jamais accepté de négocier. Et pour un oui ou pour un non, lui il est toujours prêt à la grève. C’est pourquoi j’ai dit qu’il est atteint de la grevid-19. Quelqu’un qui est toujours en grève, donc il est malade, il faut le soigner », a-t-il souligné. 

L’histoire est loin de connaitre son épilogue. Abdoulaye Sow qui est déjà vu comme une reine dansante du gouvernement même a la FESABAG, a déploré les accusations d’Aboubacar Soumah. 

« Je suis très choqué. je ne pensais pas qu’il allait arriver à ce niveau. Même s’il avait des griefs contre les membres de l’USTG, on l’aurait régler en famille. On ne serait pas sorti sur les réseaux sociaux pour proférer des mensonges, toutes les allégations portées sur l’USTG, sur ma personne sont dénuées de tout fondement et sont fausses », réplique l’homme vu d’un œil incrédule a l’USTG. 

De son côté, Aboubacar Soumah du SLECG après avoir dit ses vérités chez nos confrères, reste sans commentaires et par la demande de certains enseignants de ne pas réagir face à cette autre sortie d’Abdoulaye Sow, le patron du SLECG porte la robe d’un sage du village et décide de ne pas réagir à nouveau. 

Affaire à suivre…

Abd Akila pour Oceanguinee.com 

Réagir