Kankan: Les Jeunes manifestants donnent deux jours aux autorités pour libéré leurs collègues arrêtés

Banniere CBG

La jeunesse manifestante à Kankan ne semble pas être prête à baisser les bras. A travers le Mouvement des Jeunes pour l’Electrification de la Haute Guinée (MJEHG), elle exige des autorités, la mise en liberté immédiate et sans conditions de leurs collègues manifestants qui ont été interpellés lors de leur dernière manifestation.

Au sortir d’une réunion, le président de ce mouvement, en la personne d’Ousmane Kaba a donné un ultimatum de deux jours aux autorités pour accéder à cette exigence, au cas échéant, ils (les jeunes manifestants) programmeront un nouvelle manifestation à partir du lundi prochain 27 Juillet.

Nous vous invitons à en lire :

« Lors de la récente manifestation, ils ont arrêté plusieurs personnes qui se trouvent dans les prisons jusqu’à présent. Mais nous demandons aux autorités locales de les libérer avant le lundi prochain, sinon nous redescendrons dans la rue le même jour pour obtenir leur libération quel qu’en soit le prix à payer».

Avant de continuer en ces termes : « c’est suite à la demande des sages que nous avons suspendu les manifestations pour un mois. Le temps pour nous de voir si le gouvernement va poser des actes allant dans le sens de la construction du barrage. La récente sortie n’était pas une manifestation. On a voulu remettre au préfet l’argent qui nous a été octroyé par le maire comme frais de nourriture après la visite sur le site de kôgbèdou. Nous avons voulu remettre cette somme de 30 millions au préfet qui, à son tour, allait donner au président de la république comme notre part pour la construction du barrage. Mais c’est ce qu’ils ont mal interprété et sont sortis se mettre sur notre chemin .»

Les autorités entendront ils cet appels des bonnes oreilles? Oui, ou non, il précise qu’ils en tout cas prêt à tout pour faire libérer leurs collègues, et ce, quelque soit le prix à payer.

Alas Touré pour oceanguinee.com

Réagir