Achille Mbembe : « Il nous faut constitutionnaliser un droit au retour » en Afrique

Banniere CBG

La mort de George Floyd a eu un large écho au Ghana. Les autorités ont appelé les descendants d’africains déporté « à revenir à la maison » pour échapper au racisme et à la violence. Une position que partage l’historien et philosophe Achille Mbembe.

Entretien.

(…) En Afrique, un pays en particulier a donné un large écho à cette mobilisation : le Ghana. Ses dirigeants ont appelé les descendants d’Africains, notamment les descendants d’esclaves, « à revenir à la maison », affirmant qu’ils s’y sentiront en sécurité face aux discriminations, au racisme et à la violence de leur pays de naissance. Un appel qui a été entendu par des Afro-Américains qui souhaitent s’installer au Ghana pour échapper au racisme, renouer avec leurs racines et investir leurs compétences professionnelles. La lutte antiraciste passe-t-elle par ce « retour en Afrique », un mythe développé dès le XVIIIsiècle, puis après les abolitions de l’esclavage en Occident au XIXsiècle ?

Aissata Keita pour oceanguinee.com
Réagir