Troisième mandat de Ouattara : contrairement à celui d’Alpha Condé, Sidya Touré perd sa langue et reste sans commentaires

Banniere CBG

Si c’était Alpha Condé, sa colère allait être une rébellion avec des propos caustique qu’on allait lire dans les médias.

Comme c’est du simple question sur Alassane Ouattara, qui se représente pour un troisième mandat, Sidya Touré ne fait pas de débat et se trouve coincé au dos du mur. Pour la ligne qui, déjà est comme Alpha Condé, cet opposant a l’idée d’un troisième mandat en Guinée, refuse de faire des commentaires a la radio guinéenne les problèmes ivoiriens.

 « Comparaison n’est pas raison, mais je ne suis pas en émission pour parler de la politique ivoirienne. S’il faut comparer les deux présidents, il faut prendre toutes une série de choses pour en arriver là. . Moi je ne commente pas à la radio guinéenne les problèmes Ivoiriens, puisque que je ne suis pas impliqué dans la vie politique ivoirienne. Donc je commente les problèmes de mon pays. C’est un débat politique dans lequel je ne m’engagerai pas », a dit Sidya Touré chez nos confrères de Kalenews.

Alpha Condé n’a jamais eu de bonnes circonstances dans les propos de Sidya Touré, même cette fois-ci comme c’est d’un Ado qui gère l’ivoire, Sidya Touré justifie la candidature de cet homme sur certaines circonstances.

«  Moi je suis très loin d’être quelqu’un d’incohérent. Je vous dis clairement que je n’ai pas l’intention de me prononcer sur le débat ivoirien. Il y’a eu des circonstances atténuantes en côte d’Ivoire. Il y’a eu la mort d’Amadou Gon Koulibaly. Peut-être qu’il (Allassane Ouatara) a ses raisons, mais nous finirons par voir qu’elle va être la réaction des ivoiriens par rapport à ça », a défendu cet opposant farouche d’Alpha Condé.

Alors que quand Ouattara pouvait faire mieux surtout quand il a dit qu’il ne se présentera pas pour un troisième mandat, cet opposant qui ne donne aucune chance a Alpha Condé sur ce point avait directement fait un commentaire séduisant. Pour le changement d’adresse, nous avons désormais un Sidya Touré aussi qui refuse d’en parler et qui devient sourd quelque soit la décision prise par le président ivoirien.

Nous y reviendrons…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir