France : des migrants victimes des propos racistes par des policiers ‹‹ en grève de faim pour dénoncer les conditions de vies ››

Banniere CBG
Des migrants retenus au centre de détenus de Rennes ont décidé de faire une grève de faim, pour dénoncer ce qu’ils appellent ‹‹ mauvaises conditions  de vies ›› et de mauvais traitement infligés par les policiers français.
« Ce qui nous choque le plus c’est que nous ne soyons pas respectés. Qu’on nous insulte et qu’on nous pousse à bout. C’est aussi l’abandon que l’on ressent. Une personne a fait une tentative de suicide il y a quelques jours et elle n’a vu aucun médecin », ont-ils dénoncés sur place.
Pas que cette dénonciation sur les mauvaises conditions de vies, certains migrants venus de différents pays tels que : ‹‹ le Maghreb, Cameroun, Soudan, Albanie et Géorgie ››, font remarqués qu’ils reçoivent des injures raciales venues même des policiers français qu’ils ont  témoigné sur une télévision française.
« On nous dit des choses comme : ‹‹ Bougnoule, si t’es pas content tu n’as qu’à rester chez toi, ou encore « Vous êtes des chiens ››, selon l’AFP.
La Cimade qui a décidé de venir en aide, dénonce aussi l’enferment et perspective c’est pourquoi dit-il : « cet enfermement sans perspective d’éloignement n’a aucun sens et est illégal ».
Pour l’heure, ses huit migrants détenus par les policiers français viennent de 5 pays. Mais, face aux propos indécents des agents qui ne visent qu’une vue raciale, ils décident de faire une grève de faim pour sortir de ce calvaire indigne pour aussi stopper cette insulte policière.
Nous y reviendrons…
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir