Fête d’indépendance de Bissau : Alpha Condé mis à l’écart et Ouattara chouchouter par le Bissau-guinéen

Banniere CBG
Le président Umaro Cissoko, fait toujours parler de lui et à chaque occasion quand il prend acte d’une décision. Face à cet homme et son homologue Alpha Condé, la boude devient une vraie réalité. A quelques jours de la fête de l’indépendance de la nation Bissau-guinéenne, le jeune président, Emballo dribble son homologue Alpha Condé et lui met hors touche.
Selon nos informations, plusieurs chefs d’État s’apprêtent à faire le déplacement pour célébrer la proclamation de l’Indépendance de 1973. Les présidents du Liberia, George Weah, et de la Mauritanie, Mohamed Ould Ghazouani, arriveront à Bissau dès le 23 septembre, jour du 48è anniversaire.
Muhammad Buhari du Nigeria, Mr. Macky Sall du Sénégal et son homologue du Burkinabé, Marc Christian Kaboré seront aussi présents à la cérémonie de l’indépendance au stade de la Guinée Bissau.
Sur la même liste, Faure Gnassingbé du Togo est attendu, ainsi que les ministres portugais des Affaires étrangères et de la Défense. Le Rwandais Paul Kagamé, également invité, n’a en revanche pas encore confirmé sa présence, a-t-on appris.
Fastidieux, Ouattara représenté mais Condé mis à l’écart.
Très critique à l’égard des troisièmes mandats non prévus par la Constitution, qu’il a assimilé à des « coups d’État », lors d’une visioconférence des chefs d’États de la Cedeao, le 20 août, Umaro Sissoco Embaló, Emballo malgré ses vérités crues a son homologue de la Côte d’Ivoire, aura un émissaire de ce pays pour assister à cette célébrité.
La prise de position du président bissau-guinéen n’a pas non plus arrangé ses relations avec Conakry, Alpha Condé, qui ne se retrouve pas sur cette liste d’Emballo. D’ailleurs, les relations ne sont pas bonnes et Alpha Condé ne reçoit pour le moment, aucune égratignure pour répondre à son homologue vu que le troisième mandat reste un souci inégalable. Il n’a pas du tout été invité par Emballo.
 Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir