États-Unis : en 20 ans le racisme aurait coûté 16 000 000 000 000 $ au pays

Banniere CBG

La persistance de l’inégalité raciale freine l’économie américaine.

L’incapacité de l’Amérique à combler les écarts importants entre les communautés noires et blanches a coûté à l’économie jusqu’à 16 000 milliards de dollars au cours des 20 dernières années, selon une analyse publiée par Citigroup cette semaine.

Le rapport – qui se concentre sur les inégalités qui existent dans les salaires, l’éducation, le logement et les investissements – souligne les tensions raciales qui contribuent à alimenter les troubles aux États-Unis aujourd’hui.

Les 400 ans d’asservissement des populations noires sur le continent américain ont des effets résiduels qui persistent jusqu’à ce jour malgré tous les volumes de législation offrant un accès égal aux divers aspects de la vie sous la loi américaine”, ont écrit les économistes de Citi dans un rapport de 104 pages qui cite Martin Luther King, Jr.

Cette déclaration intervient alors que des manifestations ont eu lieu mercredi dans les principales villes américaines, suite à l’indignation suscitée par la nouvelle qu’aucun des trois officiers impliqués dans la mort de Breonna Taylor n’était inculpé pour son assassinat – et que la pandémie a aggravé le problème de l’inégalité aux États-Unis en portant un coup particulièrement dur aux minorités.
La double crise sanitaire et économique résultant du coronavirus met à nu les tensions et les inégalités raciales qui ont longtemps rongé les États-Unis“, indique le rapport de la Citi.

L’impact économique de la pandémie, combiné à “des cas répétés de brutalité policière impliquant des Noirs américains, s’est avéré trop important pour être ignoré”, ont écrit les économistes.

“Le résultat a non seulement déclenché les protestations dans les rues, mais aussi une réévaluation générale de l’âme même de la nation”, selon le rapport.

Les conclusions du rapport Citi montrent clairement que, bien que les États-Unis ont fait des progrès dans la lutte contre les inégalités, d’énormes lacunes subsistent encore aujourd’hui :

Les familles blanches sont huit fois plus riches que les ménages noirs
– Le taux d’accession à la propriété des Blancs aux États-Unis est de près de 80 %, contre 47 % pour les Noirs
– Les Noirs ont cinq fois plus de chances d’être incarcérés que les Blancs et représentent 33 % de la population carcérale américaine, alors qu’ils ne représentent que 12 % de la population totale des États-Unis

– Les niveaux de revenus culminent plus tôt et plus bas pour les hommes noirs (45-49 ans et 43 849 $) que pour les hommes blancs (50-54 ans, 66 250 $)
– La richesse totale détenue par les milliardaires américains (3 500 milliards de dollars) est égale aux trois quarts de la richesse totale des Noirs (4 600 milliards de dollars)

Ces écarts freinent l’économie dans son ensemble.

Les inégalités sociétales se sont manifestées par des coûts économiques, qui ont nui aux individus, aux familles, aux communautés et, en fin de compte, à la croissance et au bien-être de l’économie américaine”, indique le rapport de Citi.

En fait, certains indicateurs clés suggèrent que le fossé entre les Noirs et les Blancs américains s’est creusé.
Par exemple, Citi a constaté que les écarts entre les taux d’accession à la propriété et les diplômes universitaires sont plus importants aujourd’hui que dans les années 50 et 60.

“Les États-Unis sont à des années-lumière plus égaux qu’ils ne l’étaient dans les années 1950, mais les systèmes qui perpétuent les inégalités entre les différents groupes raciaux soit demeurent, soit sont renouvelés, ce consciemment ou inconsciemment“, indique le rapport de Citi. […]

Source: CNN Business

Réagir