Soumaïla Cissé donne ses premiers mots : ‹‹ j’ai passé six mois dans des conditions difficiles

Banniere CBG
L’opposant du président chassé du pouvoir, IBK kidnappé il y’a de cela des mois à été libéré. La figure de proue de l’opposition malienne au palais de Koulouba où, a été reçu en compagnie des trois autres otages des djihadistes, par le président de la transition M. Bah N’daw a raconter son calvaire. 
 
Le président du parti Union pour la République et de la démocratie (URD), Soumaïla Cissé a témoigné avoir passé six mois dans des conditions difficiles dans la main de ses ravisseurs. Dans la même logique, il dit avoir été placé en isolement quasi-total et permanent.
« Dès lundi 05 octobre, nous avons été informés que nous sommes libres… C’est vrai qu’aujourd’hui, c’est jeudi (mais) y a des détails liés au protocole de sécurité pour préserver la vie des otages. C’est ce qui fait qu’ils ne sont pas venus plus tôt », fait savoir l’ex otage, qui dit n’avoir subi aucune violence verbale ou physique des djihadistes.
C’est au temps d’IBK que l’homme à la tête d’un parti farouche, et d’ailleurs, chef de file de l’opposition a fait six mois dans la main des djihadistes. C’est la nuit du jeudi que l’opposant de l’ancien président du Mali a été libéré. Dans le même deal, l’humanitaire française et deux autres otages italiennes ont aussi été libéré sur échange de plus de 200 personnes emprisonnées pour des faits liés au terrorisme.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir