« Kassory devait dire aux populations de Forécariah, pourquoi il utilise un jet privé pour parcourir le pays. » Aliou Bah

Banniere CBG

Au lieu de dire aux populations de Forécariah pourquoi il utilise un jet privé pour parcourir le pays, le désormais paniqué et désespéré Kassory Fofana essaye de faire diversion sur le bilan chaotique de son gouvernement, en proférant des menaces et injures contre les honnêtes citoyens militants et responsables du FNDC.

Si Kassory Fofana faisait preuve d’un minimum d’honnêteté envers sa personne et nos lois, il se serait abstenu de traiter un Guinéen de bandit à plus forte raison promettre le feu à ceux dont il a la responsabilité de protéger. Tout de même, sa méthode de gestion le définit suffisamment et le gouvernement qu’il dirige à déjà infliger de la barbarie à beaucoup d’innocents. C’est pourquoi, de la part du chef d’un tel gouvernement, le feu et la mort ne sont pas des promesses mais une réalité quotidienne de leurs administrés.

En effet, le bilan de son équipe se réduit aux assassinats politiques avec confiscation des corps des victimes, aux attaques des lieux de culte et des cortèges funèbres, aux actes de bastonnade et d’humiliation contre des notables, aux opérations de kidnapping et de torture des citoyens exemplaires, aux scandales de corruption a grande échelle et de détournement de deniers publics etc. En somme une gouvernance caractérisée par la déshumanisation, la cupidité et la médiocrité.

Étant donné leur incapacité à convaincre avec des résultats palpables, son employeur Alpha Condé et lui pensent que c’est par la calomnie et les menaces contre le FNDC qu’ils se referont un dernier souffle. D’ailleurs s’ils pensent que le FNDC n’existe plus, pourquoi continuer d’en faire une cible à abattre ?

Alors les plus grands bandits qui nuisent à l’avenir collectif des Guinéens et dont ils ont décidé de se débarrasser, sont à chercher du côté du clan mafieux au pouvoir. Et pour être précis, il en existe deux catégories : le banditisme d’État à col blanc pour les fossoyeurs des biens publics et le banditisme d’État à col rouge pour les criminels de sang.

Enfin il faut remarquer que ce sont ces types de banditisme qui ont besoin de contingents de sécurité pour se protéger de la colère populaire. Quant aux membres du FNDC, ils vivent sereinement en phase avec le peuple et en harmonie avec leur conscience.

Aliou BAH
#FNDC
#MoDeL

Réagir