Le Comité international olympique interdit la pratique de poser son “genou à terre”

Banniere CBG

Les athlètes qui se livrent à toute forme de “démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale” seront sanctionnés.

L’organisme mondial qui supervise les Jeux olympiques a annoncé que tout athlète faisant des gestes politiques lors de l’événement sera sanctionné, et que cette règle correspond à la volonté de la plupart des athlètes concernés.

Cette décision signifie que les gestes tels que “s’agenouiller” ou lever le poing, qui sont courants dans d’autres sports, sont effectivement interdits aux Jeux olympiques.

La règle 50 du CIO interdit toute forme de “démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale” dans les arènes ou sur les podiums.

Le comité a interrogé un tiers des athlètes qui participeront aux prochains jeux et a constaté que la majorité d’entre eux souhaitent le maintien de la règle.

La responsable de la commission des athlètes du CIO, Kirsty Coventry, qui a supervisé l’enquête, a déclaré : “Je ne voudrais pas que quelque chose vienne me distraire de ma compétition et m’en priver. C’est ce que je ressens encore aujourd’hui”.

Lorsqu’on lui a demandé si les athlètes qui font de tels gestes seront punis, Coventry a répondu “Oui, c’est exact”, ajoutant “la majorité des athlètes à qui nous avons parlé, c’est ce qu’ils demandent.”

L’Association olympique britannique s’est positionnée contre la position du CIO, le président de World Athletics, Lord Coe, ayant également déclaré que les athlètes devraient être autorisés à s’agenouiller lors des cérémonies de remise des médailles olympiques.

Comme nous l’avons souligné, il y a eu une opposition significative parmi les fans de sport, en particulier dans le football, aux joueurs qui se mettent à genoux. Cependant, certains clubs ont pris sur eux de punir les fans qui expriment leur opposition lors des matchs, allant même jusqu’à exiger des leçons de rééducation ou des interdictions de stade.

Certains joueurs ont également exprimé leur opposition au geste du genou. Le footballeur Lyle Taylor, de Nottingham Forest, a notamment déclaré qu’il ne participerait plus aux manifestations avant les matchs, qualifiant l’organisation Black Lives Matter de “groupe marxiste” :

Aube Digitale

Réagir