» Il faut soutenir le colonel Mamadi Doumbouya… » Monenembo

Dans un entretien qu’il a accordé chez nos confrères de Tv5 Monde, Thierno Monenembo, en évoquant des sujets liés à roman du titre « Saharienne indigo », malgré son invite à la vigilance, car dit-il,  que le pire n’est jamais loin a demandé à soutenir Colonel Mamadi Doumbouya, président d élu transition Guinéenne.

 

 » Il faut être prudent, vigilant, l’Afrique c’est compliqué. Nos dirigeants ne sont toujours pas crédibles, ils ne sont pas toujours sérieux, pas toujours patriotes, on l’a vu depuis 1958. Mais ce qui se passe en ce moment nous laisse espérer, mais tout en sachant que dans les pays comme les nôtres, le pire n’est jamais loin. Il faut soutenir le colonel Mamadi Doumbouya, ça va dans le bon sens. Pour une fois, un président guinéen va verser des larmes sur les tombes des martyrs, c’est mieux que n’importe quel tonnage de Bauxite. Une fois qu’un président guinéen réhabilite les victimes du système Sékou Touré, il a parlé de Barry Dianwadou, de Barry 3, de Fodéba Keita, Kaman Diaby, Diallo Telly, ils sont les principales victimes. Là où ils ont été exécutés c’est un symbole très important. On a besoin des dirigeants qui nous parlent, qui montrent qu’ils nous aiment et qui souffrent de notre douleur…L’arrivée de Mamadi Doumbouya nous apporte quelque chose, une nouvelle atmosphère… ».

Plus loin avant de dire que même s’il fuit ma Guinée, la Guinée ne le fuira pas, Monenembo accordera une gifle aux historiens africains.

 » Les historiens africains n’ont jamais fait leur travail, ils sont des démagogues… »

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com