Abdouhamane Sano : ‹‹ je ne me vois pas être à la tête d’un parti politique ››

Invité chez nos confrères de la radio FIM FM dans l’émission  »Mirador », le désormais ancien coordinateur a précisé qu’il ‹‹ Sano ndlr ›› ne se voit ni à la tête d’un parti politique moins à la tête d’une CENI pour l’organe transitoire du pays.

« J’ai créé la fédération guinéenne de sport mécanique et l’auto-moto club de Conakry lorsqu’il s’est agi de choisir j’ai quitté. J’ai été ministre, quand ça ne me convenait pas j’ai quitté. J’ai fondé avec d’autres la PECUD, je ne voulais pas faire plus d’un mandat on m’a forcé à faire deux mandats, j’ai dû quitter. J’ai fait le FNDC avec d’autres, j’ai considéré que mon rôle historique était terminé au niveau du FNDC, j’ai quitté. J’ai travaillé à la banque à un moment donné je ne me sentais pas trop confortable, étant un exécutant et à faire la même chose tous les jours, quand je partais tout le monde était inquiet, j’ai quitté. Donc pour être clair, je ne me vois pas être à la tête d’un parti politique, ni même au sein d’un parti politique. On peut servir la Guinée sans forcément être dans un parti politique. Je ne me vois pas non plus être à la Ceni, parce que je ne veux jouer aucun rôle dans la transition », dit-il rassurant qu’il ne se bat pour aucun poste dans cette transition.

Il faut signalé que l’actuel gérant du FNDC est désormais Oumar Sylla, alias ‹‹ Foniké Manguè ›› un des anciens prisonniers d’Alpha Condé.

Aly Badara

Réagir