“Nous n’avons pas les armes pour libérer Marioupol”, regrette Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que son pays ne disposait pas des armes nécessaires pour libérer la ville portuaire de Marioupol, qui est sur le point d’être conquise par les forces russes.

“Si nous obtenions des avions de chasse et suffisamment de véhicules blindés lourds, l’artillerie nécessaire, nous serions en mesure de le faire”, a-t-il déclaré dans une allocution vidéo tard dans la soirée de lundi. “Je suis sûr que nous obtiendrons presque tout ce dont nous avons besoin. Mais ce n’est pas seulement du temps qui est perdu. Ce sont des vies d’Ukrainiens qui sont perdues. Des vies qui ne peuvent plus être rendues”, s’est désolé le président ukrainien.

Le chef des séparatistes prorusses de Donetsk avait affirmé, plus tôt lundi, que ses forces avaient conquis entièrement la zone portuaire de la ville stratégique du sud-est de l’Ukraine, assiégée depuis plus d’un mois. “Concernant le port de Marioupol, il est déjà sous notre contrôle”, avait ainsi déclaré Denis Pouchiline, en direct sur la chaîne russe Pervy Kanal. Les séparatistes se battent depuis des semaines avec le soutien de l’armée russe pour s’emparer de cette métropole, qui revêt une importance stratégique en raison de sa situation sur la mer d’Azov.

Les experts militaires occidentaux observent que les troupes russes gagnent du terrain dans la guerre urbaine. Le commandant des forces armées ukrainiennes, Valeriy Zaluzhnyi, a déclaré que le lien avec les troupes qui défendent Marioupol contre les forces russes n’avait pas été rompu. Il répondait de la sorte aux allégations des marines déployés sur place selon lesquelles il n’y aurait eu aucun contact avec les dirigeants militaires ukrainiens depuis deux semaines.

Par https://www.7sur7.be/
Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com