Emmanuel Todd : “Entre l’Occident et les Russes, le reste du monde risque de choisir les Russes”

Le reste du monde ne voit pas en nous des démocraties libérales mais des oligarchies qui méprisent leurs pauvres, rappelle Emmanuel Todd. Il sent surtout un tempérament colonial résurgent. La cruelle vérité est que le reste du monde ne nous aime pas. S’il est sommé de choisir entre l’Occident et les Russes, il risque de choisir les Russes.

Si l’on me demandait quel concept caractérise le mieux l’Occident actuel, je répondrais sans hésiter : la « fausse conscience ». Nous ne savons plus ce que nous sommes, ce que sont les autres et ce qu’ils pensent de nous. Nous avons laissé détruire nos industries et nos classes ouvrières. Les inégalités s’envolent et notre niveau de vie baisse. Aux États-Unis, l’espérance de vie des pauvres diminue.

La puissance du capital financier y a transformé le système politique en joujou des riches. Partout en Occident, la nouvelle stratification éducative a fabriqué des mondes séparés pour les éduqués supérieurs et les demi-citoyens de l’éducation secondaire. Si les transformations économiques et culturelles ont laissé subsister les institutions de la démocratie, elles en ont détruit les mœurs.

…….lire la suite sur https://www.marianne.net/

Réagir