Bamako: l’influent Imam Dicko dénonce l’arrogance des autorités malienne et l’orgueil de la communauté internationale

L’imam Mahmoud Dicko n’offrir plus son sourrire à la junte malienne qu’il qualifie déjà d’arrogant. Il l’a fait savoir à l’occasion de la 22ème édition du forum de Bamako tenue hier jeudi 26 mai 2022, sur le thème :« Femmes, Paix, Sécurité et Développement en Afrique : Notre avenir dans la marche du monde ».

L’imam Dicko a dénoncé à cette occasion l’arrogance des autorités de la transition malienne et l’orgueil de la communauté internatione.

 

«De quelle paix parle-t-on ? de quelle sécurité et de quel développement ? Dans une situation particulière pour le Mali. Pendant que le peuple malien est pris en otage par des gouvernements arrogants, je dis bien arrogants, on ne cherche pas une solution et la communauté internationale par leur orgueil. Nous, nous sommes dans notre arrogance et le peuple est en train de mourir. Vous venez parler de paix et de sécurité et de quoi ici ? Respectez un peu ce peuple. C’est pourquoi j’ai parlé de l’arrogance de nos dirigeants et de l’orgueil de la communauté internationale. C’est le peuple malien qui est entrain de payer ça. C’est extrêmement grave, une classe politique qui ne bouge pas qui n’existe plus, une société qui a cessé d’exister et le peuple est en train de trembler entre les gens qui veulent une transition indéfinie ».

Le premier ministre, Choguel Kokalla Maiga,  quand à lui, « le Mali, n’a jamais vécu en vase clos, et le narratif défavorable que certains tentent de lui coller ne correspond pas à l’ADN de notre nation, une nation forgée par le brassage culturel, une nation multiséculaire et ouverte sur le monde. Le président Assimi Goïta et le gouvernement ont choisi d’inscrire toutes nos actions dans le sens de la défense de notre patrie pour lui restituer son honneur et sa dignité », a-t-il expliqué. 

Allant dans l’angle historique du Mali, le premier ministre ajoutera:

« le Mali est une terre d’accueil et de civilisation millénaire, qui a été le berceau, des grands Empires, d’abord l’empire du Ghana qui a régné entre le 8ème et le 12è siècle. Ensuite, l’empire du Mali, fondé au 13ème siècle et qui a connu son apogée au 14è siècle. Enfin, l’empire Songhaï, au 15è siècle dont l’avènement remonte à 1464 ».

Reste à savoir, si cette gloire historique pourra sauver le peuple du Mali de cette crise qu’elle est entrain de vivre depuis les sanctions de la CEDEAO.

Réagir