Célébration de la fête de l’Union Africaine: Comment construire une citoyenneté africaine ?

Cette institution qui devrait être la locomotive pour une véritable  intégration entre les états africains, peine à s’affirmer, ces textes sont appliqués à géométrie variable.

Cette institution qui devrait être la locomotive pour une véritable  intégration entre les états africains, peine à s'affirmer, ces textes sonIl est important de rappeler la genèse de cette organisation : C’est une institution qui a exister depuis 1963 qui se réinvente sur les plans de ces normes et de ces idées ( structure et de sa prérogative), qui tente d’avoir un poids sur les États, mais qui peine encore à être structuré pour être une institution supranationale.

Il faut rappeler qu’il avait deux groupes :  Les partisans du Fédéralisme entre autre Kwame Nkrumah, Haïlé Sellassié, Modibo, et Sekou Toure. Ces
intellectuels voulaient la Fédération des États Africains.

De l’autre côté il y avait ceux qui voulaient une Union d’état souverain libre notamment : Leopold Cedar Senghor, Sylvanus olympio etc.

Tous les états africains doivent se donner la main pour influencer sur la scène internationale. Depuis 1965 existe un groupe africain à l’ONU.
Objectif : faire de ce groupe pérenne doté d’un secrétairiat permanent, c’est- à- dire toutes les décisions de l’Union  à l’échelle internationale
doit passer par ce groupe pour influencer. Mais jusqu’à présent avons nous eu cette place à l’ONU ?

Il ont morcelé l’ONU en des parcelles qui sont : Le groupe africain qui est composé de 54 états, y a le Soudan du Sud, mais
pas le Sahara Occidentale.

Asie – Océanie il y a 54 états.

Amérique Latine et Caraïbes y a 53 états.

Europe Occidentale et autre état 28 Etats, dans ce groupe, c’est Israël qui est considéré comme autre.

Europe orientale y a 22 états.

Maintenant enfin y a un état hors groupe les USA. Si vous regardez ces subdivions, on s’aperçoit que l’Afrique est face à des problèmes qu’elle contourne toujours, elle procrastine.

Nos politiques communes au sein de l’Union est comme une salle de discussion. Nous souhaitons un nouveau paradigme africain, une vraie renaissance avec un nouvel elan et souffle.

Aujourd’hui est ce que l’union Africaine est crédible ?

Amadou BAH Diplômé en Politiques et Pratiques des Organisations
Internationales à l’IEP de Grenoble.

Mamadou sanoussy Balde
Diplômé de l’université de Mahatma Gandhi de Guinée
Économiste-gestionnaire
Comptable à la SGTM

Réagir