CRIEF : sachons que la roue, et c’est dans sa nature, de tourner (Me Mohamed Traoré)

On ne dira jamais assez que la création de la CRIEF est une initiative très salutaire. Car cette juridiction permettra aux commis de l’État de ne plus confondre leurs patrimoines propres à celui de l’État qui appartient à tous, de comprendre une bonne fois qu’ils sont au service de l’État et non le contraire et qu’ils doivent rendre compte de leur gestion.

Mais, aussi salutaire soit cette grande œuvre de moralisation de la gestion publique, il faut veiller à ce qu’elle se fasse dans le strict respect de la loi. Quand on parle du respect de la loi, il y a sûrement des personnes aux affaires aujourd’hui qui peuvent s’en moquer en estimant que ce qui est plus important, ce sont les condamnations qui pourraient tomber et non la manière dont elles sont obtenues. Telle était l’attitude de bon nombre de ceux qui ont maille à partir actuellement avec la justice. Mais mal leur en a pris. Sachons donc que la roue, et c’est dans sa nature de tourner.

 

Me Mohamed Traoré

Ancien Bâtonnier

Réagir