Poursuites judiciaires contre Djanii Alfa : les remarques de Sekou Koundouno

Suite aux propos de notre camarade de lutte Djanii Alfa, le Procureur général près la cour d’appel de Conakry, comme à son habitude, aurait instruit le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Dixinn d’engager des poursuites contre lui pour injures publiques.

Ce qu’il faut noter tout d’abord, c’est que si le manager de Djanii Alfa a supprimé le post incriminé, c’est parce qu’il estime qu’il a été mal interprété et qu’il valait mieux désamorcer la polémique qui commençait à enfler. Sinon, il a suffisamment de respect vis-à-vis des membres du CNT parmi lesquels il a de bons amis pour ne pas les injurier.

Ensuite, l’empressement avec lequel le procureur général près la Cour d’appel s’auto-saisit de cette affaire étonne encore une fois. Jusqu’à plus ample informé, aucun membre du CNT n’a déposé plainte contre lui. Or, en matière d’injure publique, la plainte de la victime est une condition préalable du déclenchement de l’action publique. On pourrait donc se demander à juste raison sur quelle base le parquet de Dixinn pourrait engager des poursuites.

Enfin, si, en dépit de l’absence de plainte préalable, les poursuites judiciaires devaient continuer, Djanii Alfa reste confiant et aura l’occasion d’expliquer le fond de sa pensée devant un juge, seul compétent pour qualifier ses propos injurieux ou non.

 

SEKOU KOUNDOUNO

RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

MEMBRE DU RÉSEAU AFRIKKI NETWORK

Réagir