Inauguration du stade de l’Amitié de Kamsar : Discours de M. Souleymane Traoré, directeur général de la CBG

Monsieur le Représentant de S.E.M. le Président de la Transition, Chef de l’Etat et Chef Suprême des Armées ;

Monsieur le Représentant de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement ;

Mesdames et Messieurs, les représentants des autorités régionales, administratives et locales ;

Mesdames et Messieurs les représentants des instances sportives, au niveau national et local ;

Chers partenaires et amis des communautés de la région de Boké, et particulièrement de Kamsar ; 

Mesdames et Messieurs du monde des sports ;

Chers collègues de la grande famille de la CBG ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs, à vos grades et titres respectifs, tous protocoles respectueusement observés ; 

J’ai connu peu de moments qui suscitent autant de joie et de bonheur que celui de me tenir devant vous aujourd’hui, à l’occasion de la cérémonie de remise officielle du stade de l’amitié de Kamsar.

L’une des raisons principales est que, à travers cet ouvrage du stade de l’amitié de Kamsar, notre compagnie, la CBG, vient de poser un autre acte qui résume la quintessence de ce que nous sommes en tant qu’entreprise : Faire plus que de la Bauxite.

Très souvent en évoquant le nom de notre entreprise, la Compagnie des Bauxites de Guinée, les gens n’y voient que de la latérite rouge. La bauxite est – certes – la matière première de notre métier de minier. Mais, comme les pères fondateurs de la CBG l’ont souhaité depuis les origines, l’entreprise a travaillé pour donner à ses opérations un visage aussi humain et humanisant que possible.

Qu’est-ce que cela veut dire ? En termes clairs, ou en français facile, il s’est agi pour nous de toujours réfléchir, et de travailler de façon continue à l’effet de s’assurer que l’activité minière de la bauxite profite au maximum possible aux populations guinéennes, et tout particulièrement aux communautés locales voisines aux opérations de la CBG.

Cette volonté originelle s’est traduite en une vision encrée dans l’ADN de la CBG que les générations d’employés que nous sommes – du planton au Directeur Général, en passant par les agents, contremaitres, superviseurs, coordinateurs, surintendants et directeurs – se sont employés à perpétuer au fils du temps jusqu’à nos jours.

Monsieur le représentant de S.E.M. le Président de la Transition

Monsieur le représentant de M. le Premier Ministre

Distingués invités

Mesdames et Messieurs

En jetant un regard dans le rétroviseur, et tout autour, on réalise que cette dynamique nous a permis d’engranger de résultats dont on peut être fiers.  De 1987 à un temps récent, par exemple, nous avons investi plus de 62 millions de dollars américains dans les infrastructures et services sociaux de base, pour les communautés locales.

Dans le secteur de l’éducation, à lui seul, de 2015 à nos jours, nous avons investi environ 2 millions cent mille dollars américains, soit plus de 18 milliards de francs guinéens, dans la construction, la rénovation et l’équipement d’infrastructures scolaires – allant de Kamsar à Daramagnki dans Télémêlé, en passant par Binti Modia, Koumbia, Malapoua, Sangarédi et autres.

Mieux encore, depuis 2017, et sur demande de notre Conseil d’Administration avec le soutien de nos actionnaires, nous avons entrepris un vaste programme qui nous permet d’investir jusqu’à 2,5 millions de dollars américains par an, dans des activités variées et viables en faveur des communautés locales.  Ce volet comprend ce que nous appelons les Activités Génératrice de Revenus (AGRs), dont l’objectif ultime est de favoriser et soutenir l’autonomisation surtout financière des communautés locales, particulièrement les femmes et jeunes.

Ceci est sans compter le fait que depuis le début de nos opérations, en 1973, nous avons contribué pour plus de 5, 2 milliards de dollars américains aux revenus de l’Etat guinéens. On me rappelle souvent, d’ailleurs, que ce montant dépassait le PIB de l’ensemble de la Guinée, il y a une dizaine d’années.  C’est-à-dire l’ensemble des biens et services crées par toute la population guinéenne en une année.

Monsieur le représentant de S.E.M. le Président de la Transition

Monsieur le représentant de M. le Premier Ministre

Distingués invités 

Ces raisons, parmi tant d’autres, font que nous voyons en la CBG, d’abord et avant tout, un acteur de développement économique, social et humain. Et la sphère d’interventions concerne presque tous les secteurs d’activités, y compris le sport.

On pourrait être tenté de se poser la question pourquoi le sport. Et la réponse est qu’à la CBG nous considérons, et j’espère que vous en conviendrez, que le sport est une activité vitale dans la promotion de la santé physique et mentale de l’homme, tout âge confondu. Le sport contribue aussi à raffermir les liens de fraternité entre les gens, et il consolide la paix, l’entente et la concorde sociales. Et à mon sens c’est ça le bonheur, d’autant plus que ceci est essentiel pour tout développement harmonieux de la société.

De nos jours, comme nous le savons, le sport, toutes disciplines confondues, est devenu une science et une véritable profession qui apporte considérablement au processus de création de richesse et de développement économique du monde.  Et c’est pour cela qu’au niveau de la CBG, nous encourageons et nous soutenons le sport, parce que comme je le disais tantôt, notre compagnie la CBG se veut être bien Plus que de la Bauxite. Elle contribue au progrès de l’Humanité

Distingués invités

Mesdames et Messieurs  

Cet ouvrage que nous nous apprêtons à remettre aujourd’hui aux communautés locales bénéficiaires est un projet entrepris par notre compagnie la CBG en collaboration avec ses partenaires dans le cadre du projet d’extension de nos capacités opérationnelles.  Il a fait l’objet d’une rénovation avec une extension qui a permis de quadrupler les capacités du stade, dont le coût total de réalisation s’élève à plus de 3 millions de dollars américains.

Sans rentrer trop dans les détails techniques, je voudrais indiquer rapidement que les travaux ont consisté à :

  • La construction de nouveaux gradins en béton armé;
  • La couverture des nouveaux gradins à l’Ouest pour en faire une tribune couverte;
  • La mise en place d’un gazon synthétique sur la plateforme de jeux, conformément aux normes internationales ;  
  • Le drainage intérieur et extérieur des eaux de surface,
  • L’installation de quatre pylônes de projecteurs pour assurer un éclairage suffisant du stade pour les matchs de nuit ;
  • L’aménagement intérieur du stade;
  • La réhabilitation du réseau d’eau potable et du réseau d’égout;
  • L’installation d’un château d’eau, et tant d’autres.

Une dimension essentielle de ce projet est le fait que presque tous les travaux ont été réalisés par des entreprises guinéenne, avec une assistance accessoire et sporadique d’expertises étrangères.  Les travaux ont permis la création d’une centaine d’emplois décents, qui sont tous des guinéennes et guinéens, et dont l’essentiel sont des natifs de la région et de Kamsar.

Je voudrais mentionner les noms de ces entreprises guinéennes. Il s’agit de CASTOR, ENABF, IBS, et Bailing. Je vous dis « Merci » et vous devez être fiers de vous. Fiers de vous, d’autant plus que – et là je voudrais vraiment souligner cet aspect – vous avez eu un total cumulatif d’environ 160 mille d’heures de travail sans incident avec arrêt de travail. Cette performance est tout simplement exceptionnelle et vous méritez les ovations de ce public !

Dans ce même registre, je voudrais de façon solennelle –  et au nom de toute la CBG, ses employés et de ses parties prenantes –   exprimer toute notre reconnaissance aux entreprises partenaires pour leur contribution significative à la réalisation de cet ouvrage. Il s’agit de :

  1. TAKRAF;
  2. Sogea Satom;
  3. Copisa;
  4. Technasol
  5. JA Delmas et de;
  6. Fluor

Mes remerciements vont aussi à l’endroit des communautés locales de Boké et de Kamsar y compris les autorités administratives et communales à tous les niveaux, pour leur sens de collaboration et leur soutien constant à l’endroit de la CBG, ses opérations et ses initiatives communautaires.

Je voudrais surtout aussi exprimer ici toute ma reconnaissance personnelle à l’endroit de ma famille professionnelle que sont les employés de la CBG : des plantons aux Directeurs. Par ma voix, toute la reconnaissance de la CBG va à l’endroit des équipes de Thierno Sadou Diallo – Directeur de l’Ingénierie et des Projets, de Kabine Dioubaté – Directeur Technique et de Maintenance, Aliou Barry – Directeur HSEC/Intérim et de tous les autres collaborateurs pour leur rôle primordial dans la réalisation de cet ouvrage.

Toujours dans ce registre, je me fais le devoir de réitérer ici, encore plus haut qu’ailleurs, la reconnaissance de toute la CBG à nos actionnaires que sont Alcoa, Rio Tinto, Dadco et l’Etat Guinéen pour leur soutien indispensable à notre compagnie. Notre reconnaissance va également à l’endroit du gouvernement de la République de Guinée – à tous les niveaux – pour sa bienveillance et son soutien stratégiques   à notre égard.

Sans prétendre être une entreprise parfaite – Loin sans faut – nous faisons ce que nous pouvons et ce, depuis toujours. Et nous continuerons notre contribution au processus de développement de la Guinée, parce que c’est ce que nous avons toujours voulu. C’est ce que nous avons toujours été. Nous avons été pionniers, et nous nous positionnons aujourd’hui, comme un leader porteur d’espoir pour le futur. Nous voulons compter sur vous, et vous pouvez compter sur nous !

Le discours en format pdf : 

CBG-Discours-DG-Souleymane-Traore

Merci !

Que Dieu bénisse nos communautés partenaires ;

Que Dieu bénisse la CBG ;

Que Dieu bénisse toute la Guinée ;

Amen

Réagir