Fédération Guinéenne de Basketball : Une affaire de troisième mandat divise le bureau exécutif

Incroyable mais vrai !

La Fédération Guinéenne de Basketball (FGBB) est minée actuellement par une crise dont l’origine serait la volonté manifeste de l’actuel président de l’instance de briguer un troisième mandat lors du congrès en vue. Sakoba Keïta qui a annoncé déjà sa candidature à la tête de l’organe, alors que les Statuts de la FGBB limitent le nombre de mandats à deux, est pour l’heure décrié par certains de ses pairs.

Selon plusieurs membres de l’actuel bureau exécutif dont le vice-président, Amara Babila Keïta, cette manœuvre de  Sakoba Keïta semble ridicule. Car, selon eux, c’est une violation flagrante de l’article 37 des Statuts de la FGBB.

« Il (l’actuel président, ndlr) a déjà posé sa candidature. Mais, ce qu’il a fait, c’est nul et non avenue, dans la mesure où il n’a pas respecté les textes, ni le moment. Les textes normalement l’autorisent à le faire seulement s’il a les deux tiers des membres statutaires. Malheureusement, il n’a pas ces deux tiers des membres réels statutaires. Pour être un membre statutaire à la FGBB, il faudrait que tu adresses un courrier à la fédération qui le recevra, mais pour que ça soit effectif il faut ça soit ratifié par un congrès », a expliqué Amara Babila Keïta, vice président de la fédération et  candidat à la présidence de l’instance.

Sur guineematin.com où l’information a été révélée, ce dernier a fustigé l’attitude de Sakoba Keïta  qui, depuis 2018 a voulait modifier les Statuts pour se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats légaux. Ce dernier dit-il, a organisé un congrès à cet effet en février 2019, à Sangaredi pour jouer à la manipulation : « Il a créé certains clubs pour pouvoir faire son petit jeu, et pire encore il a fait représenter certains clubs par des gens qui ne sont même pas éligibles par leurs clubs à son congrès à Sangarédi. A l’époque, nous on n’avait adressé un courrier au ministère des sports, à la fédération elle-même, au comité olympique et à la FIBA pour les prévenir des agissements du président actuel. Donc on avait anticipé parce qu’on savait qu’il allait le faire. Donc sa candidature n’est pas éligible, il doit se retirer ».

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir