Pourquoi le successeur de Mohamed Tall à l’élevage tarde toujours ?

Banniere CBG

Depuis la nomination du gouvernement Kassory samedi 26 mai l’on ne sait toujours pas qui doit succéder à Mohamed Tall au poste du ministre de l’élevage. Selon plusieurs indiscrétions bien que le locataire de Sékhoutoureya n’a pas encore porté son choix sur une personne, mais trois raisons fondamentales pourraient aussi expliquer cet état de fait. Tout d’abord, n’ayant pas été satisfait de la nature de ses relations avec le chef de l’Etat l’union des forces républicaines UFR n’a pas souhaité reconduire son représentant encore moins avoir un cadre au sein du nouvelle équipe gouvernementale bien que la députée Aissata Daffé était pressentie pour succéder à l’ancien directeur de cabinet de Sidya Touré.

La deuxième raison c’est la déclinaison à la dernière minute d’Oyé Guilavogui désormais ancien ministre des transports. Cet homme qui a d’abord servi au ministère des postes et télécommunications pendant cinq ans ensuite les transports ne semble pas intéressé par ce département misérable pour plusieurs raisons. Le ministère de l’élevage est le dernier portefeuille ministériel par ordre d’importance, pire son budget en est aussi une autre illustration. Vingt milliards pour 2018 soit douze fois inférieur à celui de la défense. Aux yeux de monsieur Guilavogui, ce poste est plutôt réservé aux nouveaux venus. ‘’ Des qu’on dit mon nom à l’élevage je démissionne aurait il dit à certains proches’’.

La troisième et dernière raison est certainement le désintéressement de Bah Oury vis-à-vis de ce portefeuille ministériel. Ce désormais ancien vice président de l’UFDG selon nos sources, était plutôt favorable à occuper un poste dans l’éducation. Ce département sera-t-il rattaché à un autre ? la structure gouvernementale ne prévoit pas cela, Tall sera reconduit ou cèdera t-il sa place à un autre ? Attendons de voir.

                                                                                                          MLYansané

 

 

 

Réagir