Guinée : la ville de Fria fait face à une pénurie d’eau potable

Banniere CBG

Depuis la fermeture de l’usine, la préfecture de Fria est confrontée à une pénurie d’eau potable. Pour vous en convaincre, il vous suffit de faire un tour au quartier Donka pour vous enquérir de la rareté de cette denrée de première nécessité. Dans la ville des alumines, les citoyens sont parfois obligés de parcourir des kilomètres pour avoir de l’eau.

La plupart d’entre eux interrogés, lancent un cri de cœur. La ville de Fria autrefois appelé ‘’Petit Paris’’ à cause de sa merveille fait face aujourd’hui à un manque criard d’eau potable dans ses robinets. Sylla Aboubacar est citoyen de la ville : « nous souffrons ici à Fria à propos de l’eau. Dans chaque famille, il faut que qu’un enfant ou deux viennent chercher de l’eau et ça c’est chaque jour. C’est pourquoi, nous voulons qu’ils nous aident à avoir de l’eau. Des fois ça peut passer la journée sans venir. Donc d’aider nos mamans parce que c’est très difficile », a-t-il plaidé

Après des jours de pénurie, il est parfois même difficile de s’approvisionner d’un seau ou un bidon d’eau. Djénab Soumah la trentaine, dit s’en remettre à Dieu : « nous sommes dans l’embarras de l’eau. Donka ici, il y’a beaucoups de problèmes, pleins même. Quand nous partons à la pompe pour puiser de l’eau, difficilement nous gagnons un sceau d’eau. Parce que l’eau peut faire deux à trois jours sans venir. C’est très difficile et puis parfois, nous sommes insultés quand on part pour puiser, mais tout ça ce n’est pas mal, on prend Dieu », déclare cette autre citoyenne.

Face à cette souffrance, elle lance un appel aux autorités : « comme vous voyez, on se déplace à des kilomètres pour venir chercher de l’eau, ils n’ont qu’à nous aider. ce n’est pas facile », ajoute t-elle.

Sur la question, un travailleur de la SEG de Fria nous a confié hors micro qu’ils sont interdits de se prononcer sur cette pénurie d’eau potable. Une situation à la quelle la cité de Sombori, fait face, actuellement.

Réagir