Guinée/Les avocats du député Ousmane Kaba en route pour le tribunal

Banniere CBG

Le discours du député Ousmane Kaba continue toujours à alimenter le débat dans la cité. C’est pourquoi, les avocats du parti PADES ont rencontré la presse ce lundi 20 aout à la maison des journalistes sise à Coléah. Objectif éclairer la lanterne de l’opinion sur la communication tenue par le député mais aussi soigner comme ils le disent l’honneur de leur client.

Autour de la table trois avocats tous membres du barreau de Guinée accompagné par certains membres du parti PADES. Pour maitre François Mansaré, la communication est partit sur la base d’une activité de réconciliation par les femmes du mandingue. Selon les conférenciers, cette interview donnée en maninka a été déformée par un site de la place.

Pour les avocats le site est passé complètement à coté en prêtant à Docteur Ousmane Kaba un caractère communautariste. Une action qui a d’ailleurs poussée une plateforme de la société civile à assigner le député en justice pour diffusion de propos communautariste.

Au cours de la rencontre, les avocats ont souligné que le PADES ne peut pas rester sans communiquer pour annoncer qu’il compte engager des actions sur le plan judiciaire contre ces accusés. ‘’La direction du parti a décidé de porter plainte contre le site libreopinionguinée.com pour diffamation’’, répète plusieurs fois les avocats.

Quant à la cellule balai citoyen, le parti ne comprend pas le battage médiatique que fait la structure autour de sa plainte.

‘’Quand on porte une plainte, on n’attend que la justice se prononce mais nous ne comprenons pas l’attitude de monsieur Koundouno qui fait de cette affaire son choux gras même sur les médias internationaux’’. A rappeler un membre du bureau.

Pour Maitre Alsény un des avocats, ‘’ on ne peut pas trainer dans la boue docteur Kaba, on ne peut pas attendre le parti PADES. Cette lenteur dans la communication s’explique par le fait le débat continue à faire échos dans la cité. Plus loin, le balai citoyen n’a pas pris soin de collecter toutes les informations avant de porter plainte. Nous pensons qu’il ya une manipulation derrière cette situation et notre leader est victime d’un complot et un règlement de compte politique’’.

Pour rappel, la déclaration du député s’est tenue le 28 juillet dernier, sur les antennes de la radio Milo Fm de Kankan.

 

MLYansané

Réagir