Guinée/Fête de Tabaski en Guinée : « L’islam ne peut se construire dans la division et l’injustice », prêche El hadj Amirou BALDE

Banniere CBG

A l’instar de ses coreligionnaires du monde, les fideles musulmans de Guinée ont célébré ce mardi, 21 août la fête de l’aïd-el-fitr  communément appelée ‘’ fête de tabaski’’.

A Conakry, comme à l’intérieur du pays,   des imams ont été dépêchés par la ligue islamique pour présider la prière.

A Wanindara II dans la commune de Ratoma, c’est ElhadjAmirou BALDE qui a dirigé la prière au secteur T5 dans la mosquée n°12.  

Dans son sermon, l’imam est revenu sur l’importance de pèlerinage, de l’aumône légale, de la foi et de la cohésion sociale en islam.

Exhortant les fideles croyants à se conformer aux prescriptions divines, l’Imam a précisé que : Le dernier messager d’Allah le Prophète Mohammad (PSL)  a ordonné à son peuple et les générations qui suivront de faire du bien, d’éviter de rompre la fraternité et la solidarité, de s’éloigner du polythéisme, de défendre la vérité et la justice ».  

« Tous les hommes et femmes sont les fils d’Adam. Il ne doit y avoir aucune différence entre eux sur cette terre. Tous les croyants sont égaux, nul n’est supérieur à l’autre. Le plus admirable par Dieu le Tout-Puissant est celui qui dispose de plus de foi et qui fait de bons cultes », a-t-il rappelé dans son prêche.

L’islam ne peut se construire dans la division et l’injustice, indique El hadj Amirou BALDE

« Nous devons éviter de nuire autrui ou l’empêcher de s’épanouir en respectant nos responsables du sommet à la base. Les autorités doivent aussi être honnêtes, se conduire avec droiture et assurer  la justice et le bien être commun », interpelle-t-il les croyants auxquels il exhorte d’imiter le Prophète et faire des actes de dévotions.

« Prenons au sérieux le coran au même titre que les piliers de l’islam et de la foi. La foi en Dieu doit nous abriter», martèle l’imam.

Pour finir, El hadj Amirou BALDE a invoqué la grâce divine   en ces termes : « que Dieu nous purifie, nous accorde sa miséricorde et nous éloigne des péchés  et du polythéisme ».

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir