Guinée/Grève des enseignants: l’année scolaire 2018-2019 en cravate de risque.

Banniere CBG

Que reste t’il encore aux pauvres élèves et leurs parents ? Suite à son importante assemblée générale tenue ce samedi 27 octobre à son quartier général de Donka, dans la commune de Dixinn, le syndicat des Enseignants Libre de Guinée (SLEEG) durcit sa position et annonce que désormais le salaire de huit (8) millions de franc guinéens est non négociable. Que fera le parent pauvre et son pauvre élève qui se trouve dans le besoins d’aller à l’école? Que feront les parents d’élèves suite à ce blocus?

Il faut rappeler que cette décision du SLEEG dirigé par Monsieur Aboubacar Soumah est la suite de la décision du gouvernement de suspendre le salaire des enseignants qui ont obéis à au mot d’ordre de grève lancé par Monsieur Aboubacar Soumah.

A suivre…

Réagir