Nouvelle CENI et mandat des députés : L’UFDG, entre délectation et interrogation sans réponse

Banniere CBG

La principale formation politique de l’opposition guinéenne, Ufdg, a tenu son assemblée générale hebdomadaire, le samedi 26 janvier, à son siège à la Minière. Ce, en l’absence du président du parti, Cellou Dalein Diallo, qui effectue, actuellement, une tournée européenne pour une prise de contacts, dit-on, avec les fédérations de son parti.

Ainsi, c’est l’un des vice-présidents du parti, Kalémodou Yansané, qui a présidé cette assemblée.Le maire élu mais contesté de Matoto, a, tout d’abord, parlé des quatre commissaires qui ont été choisis pour représenter le parti à la nouvelle CENI. Plus loin, il s’est exprimé sur le mandat prorogé des députés, par décret du président de la République.

Les quatre commissaires de l’Ufdg à la CENI

« Le premier compte-rendu se situe au niveau du choix de nos

représentants dans la nouvelle CENI. Vous savez que dans l’ancienne CENI qui comptait 25 membres, l’UFDG avait à peine une représentante. Aujourd’hui, avec la bataille au niveau du comité de suivi (de l’accord politique d’octobre 2016), l’UFDG a eu 4 représentants dans la nouvelle CENI. Il faut applaudir cette prouesse. Donc, le choix est tombé sur d’éminents cadres du parti. Après plusieurs concertations, le choix est tombé sur notre vice-président El Hadj Bano Sow, Safa Tounkara (ingénieur informatique), Marie-Helène Sylla, Diogo Baldé (qui est la cheville ouvrière de la commission électorale de notre parti).»

Prorogation du mandat des députés

«  Vous savez, depuis le 13 janvier, le mandat des députés est entré à expiration. La nouvelle assemblée doit être élue, mais le gouvernement a traîné les pas même sur les élections communales qui ont eu lieu, depuis le 4 février 2018. Dans 10 jours, nous serons le 4 février 2019. Tout cela pour que le calendrier de la nouvelle assemblée nationale ne soit respecté. La question qui se pose maintenant : est-ce que l’Ufdg doit garder ses députés à l’assemblée ?  Est-ce que l’Ufdg doit retirer ses députés à l’assemblé ? Ce que les militants décideront, c’est ce que les députés respecteront. Nous sommes-là, parce que vous avez voté pour nous ».

 

Tidiane Diallo

Réagir