UPG/ Jacques Gbonimy tend la main à l’ex-président écarté, Me Alfred Mathos

Banniere CBG

Le parti de feu Jean Marie Doré traversait une crise profonde en son sein depuis la décision du désormais ancien président, Me Alfred Mathos d’être la tête de liste de l’UFR à Ratoma, lors de la dernière élection communale. Pour donc restituer le parti en vue de remobiliser la troupe, un congrès extraordinaire s’est tenu les 02 et 03 mars à Conakry. Au terme de ce congrès, c’est Jacques Gbonimy, ancien commissaire à la CENI qui a été élu.

Depuis son élection avec 32 voix sur 32 votants, des voix s’élèvent à la base avec à sa tête le sortant contestant son élection. Au cours d’un entretien exclusif qu’il a bien voulu nous accorder ce jeudi 07 mars, le nouveau président de l’Union pour le progrès en toute humilité a exposé sa nouvelle vision pour le parti, qui est celui de faire revenir tous les frustrés pour la bonne marche du parti.

A son prédécesseur, il affirme ceci: » nous allons repartir ver Me Alfred Mathos parce qu’il n’est pas à Conakry, on attend son retour pour aller vers lui. Il reste jusqu’à preuve du contraire militant du parti et membre d’honneur du bureau politique. Donc nous allons faire cette démarche avant qu’il ne parte où il a l’intention d’aller », nous a confié Jacques Gbonimy.

Lors du dernier congrès électif de Conakry, Me Alfred Mathos jusque là, président de l’UPG a brillé par son absence. Ce dernier qui se réclame encore président légitime de cette formation politique va t-il accepté la main tendue de celui qui a été élu à l’unanimité conformément à la décision du bureau politique?

Attendons de voir…

Réagir